Fusions entre sociétés consolidées Principe Les fusions ou transmissions universelles de patrimoine entre deux sociétés détenues à 100% restent sans impact sur les comptes consolidés. Les bonis ou malis de fusion ou confusion sont donc éliminés par la contrepartie des réserves et les éventuels écarts d’acquisition antérieurs sont reconstitués. Exemple La société F est détenue à 100% par M. Hypothèse 1 : F est une société créée par M Le bilan consolidé de M et F avant TUP se présente ainsi : Les écritures de TUP passés chez M sont: Le bilan de M après la transmission du patrimoine de F se présente ainsi : Dans les comptes consolidés le boni de fusion est éliminé par la contrepartie des réserves consolidées. Si nous appliquons cette écriture sur le bilan de M après confusion de patrimoine, nous retrouvons le bilan consolidé de M et F avant la TUP : Hypothèse 2 : F est une société


Le contenu complet est visible pour les membres inscrits sur conso-online. Merci de vous identifier ou de vous enregistrer en tant que nouvel utilisateur ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés