Intégration globale d’une entreprise précédemment consolidée par mise en équivalence Principes Lorsque l’achat de titres complémentaires permet d’acquérir le contrôle d’une société préalablement consolidée par mise en équivalence, il convient de calculer un goodwill à la date de la prise de contrôle. L’approche est toutefois différente en normes françaises et IFRS. Selon les normes françaises, l’écart d’acquisition calculé à la date de prise de contrôle correspond à la différence entre le coût d’acquisition des titres complémentaires et la quote-part d’actifs et de passif identifiés et évalués en juste valeur à la date de la prise de contrôle. L’écart de réévaluation éventuel par rapport à la quote-part de capitaux propres antérieurement consolidée par mise en équivalence est porté directement dans les réserves consolidées. Attention, le règlement CRC 99-02 mentionne un coût global d’acquisition des titres comprenant l’acquisition initiale et les acquisitions complémentaires donnant le contrôle exclusif. Le calcul doit toutefois bien


Le contenu complet est visible pour les membres inscrits sur conso-online. Merci de vous identifier ou de vous enregistrer en tant que nouvel utilisateur ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés