Retraitement préférentiel des écarts de conversion Principes : L’enregistrement en résultat au cours de la période à laquelle ils se rapportent des écarts de conversion des actifs et passifs monétaires libellés en devises est une méthode préférentielle. Elle est préconisée par le règlement CRC 99-02 et obligatoire pour les normes IFRS selon la norme IAS 21 « Effet  des variations des cours des monnaies étrangères ». Mais dans les comptes sociaux, cette méthode est interdite. Traitement des écarts de conversion Dans la comptabilité française, les écarts de conversion résultant de l’évaluation au cours de clôture des actifs et passifs monétaires libellés en devises sont enregistrés, selon le sens en écart de conversion actif ou passif dans le bilan. Les écarts de conversion actifs font l’objet d’une provision pour risque de change. Exemple : La société S a souscrit un emprunt pour 1 000 USD au cours de 1 USD = 1,1 Euro. A la


Le contenu complet est visible pour les membres inscrits sur conso-online. Merci de vous identifier ou de vous enregistrer en tant que nouvel utilisateur ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés