Conversion des comptes en monnaies étrangères : Méthode du cours historique Principes : Lorsque la monnaie de fonctionnement est différente de la monnaie d’élaboration des comptes, la méthode du cours historique doit être utilisée (cf. Choix de la méthode de conversion). Cette méthode distingue deux catégories de postes au bilan : les éléments monétaires, constitués des liquidités ou des sommes à recevoir ou à payer dont la valeur en monnaie locale est parfaitement connue : disponibilités, dettes et créances d’exploitation,… les éléments non monétaires dont l’évaluation en devises locales pourra varier entre la date d’établissement du bilan et leur réalisation : immobilisations, titres de participation et de placement, stocks, capitaux propres,… Les éléments monétaires sont convertis au cours de clôture de l’exercice. Les éléments non monétaires sont convertis au cours historique, c’est-à-dire au cours en vigueur à leur date d’entrée dans le patrimoine de la société. Ainsi, les immobilisations sont comptabilisées


Le contenu complet est visible pour les membres inscrits sur conso-online. Merci de vous identifier ou de vous enregistrer en tant que nouvel utilisateur ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés