Cas pratique n° 2 : Consolidation d’une société acquise Le 1er janvier de l’année N-1, la société M a acquis 75% de la société F. A cette date, la juste valeur des immobilisations de F (exclusivement composées de constructions) était de 210 pour 150 de valeur nette comptable et les capitaux propres sociaux de F étaient de 120. La durée résiduelle d’amortissement des constructions est de 10 ans. Le taux d’IS s’élève à 33,33%. L’écart d’acquisition est amorti sur une durée de 10 ans. Les bilans et comptes de résultat de M et F au 31/12/N se présentent ainsi : Objectif : Consolider les sociétés M et F en intégration globale, en intégration proportionnelle et en mise en équivalence.   © Copyright conso-online.com / Rédacteur : Sophie de Oliveira Leite / Dec. 2012


Le contenu complet est visible pour les membres inscrits sur conso-online. Merci de vous identifier ou de vous enregistrer en tant que nouvel utilisateur ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés